J’ai reçu ce courrier en réponse à une réclamation sur le traitement d’un dossier de formation. Le texte est dense en fautes : pas de majuscules, de ponctuation, erreurs grammaticales, approximations syntaxiques et une dizaines de fautes d’orthographe grossières. Il s’agit d’une demande « d’abondement » et pas « d’abonnement » ! Cela en dit long sur le recrutement des conseillers qui osent demander des comptes aux chercheurs d’emploi, alors qu’il ne savent même pas écrire en français.

« je vous conseil de ne pas vous précipité  a  faire des réclamations  quand cela n’est pas nécessaire, mais un échange par mail ou par téléphone avec le conseiller suffis pour clarifier les choses et agir en relation de confiance ». 

Publié par Gérard

Entre le Néant et l'Absolu, il y a la place du réel et de l’effectif ! C'est ce que je réponds à ceux qui m'accusent d'être un théoricien du complot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *